KTO, Twitter, Entreprise, avis de non responsabilité Sur Twitter, les avis de non responsabilité « Mes tweets n’engagent que moi », « Je tweet personnellement » ou autres « compte et opinions personnelles » pullulent dans les « bios » (présentations) de nombreux « followers ». Par ce moyen l’internaute veut s’assurer que ses propos n’engagent pas la responsabilité de son entreprise ou de son employeur. Il espère ainsi retrouver l’indépendance nécessaire pour s’exprimer plus librement. Faibles garanties ! Les avis de non responsabilité sur Twitter n’ont en effet aucune valeur juridique.

Le cas de la jeune Mennel Ibtissem dans le télé-crochet The Voice (...) est un exemple révélateur.


Quand elle est saisie, la justice donne souvent raison à l’entreprise. Vie privée et vie publique ne font donc pas bon ménage sur les réseaux sociaux. Le cas de la jeune Mennel Ibtissem, cette candidate du télé-crochet The Voice rattrapée par des tweets maladroits, est un exemple révélateur.  

Au-delà du format limité du tweet, le salarié peut-il dire ce qu’il veut sur les réseaux sociaux ? Doit-il s’en tenir, au contraire, à un certain devoir de réserve ? Dans quelle mesure les tweets engagent-ils l'entreprise ? Débat dans Le Travail dans tous les sens avec Jean-Eudes Tesson, chef d´entreprise, et Joseph Thouvenel, vice-président de la CFTC. Diffusé à 19h35.