Lituanie, KTO, Eglise, communisme, VilniusAlors qu’il est question d’un voyage du pape François en automne en Lituanie pour l’instant non confirmé, notre journaliste Stéphanie Dupasquier invite sur le plateau de l’émission Églises du Monde le cardinal archevêque émérite de Vilnius Audry Backis. De passage en France ce francophile et francophone, fils d’un diplomate soviétique ayant connu l’Europe des deux côté du rideau de fer livre un témoignage passionnant sur l’Église de son pays.

Longtemps à l’ombre de la Pologne dont elle a été le principal débouché maritime, la Lituanie est un pays balte de 2,8 millions d’habitants, frontaliers avec la Lettonie, la Biélorussie et avec l’enclave russe de Kaliningrad. Le pays compte 77% de catholique, 6% d’orthodoxes russes, des luthériens, des "vieux croyants" ainsi qu’une petite communauté juive et musulmane. Quel a été le rôle de l’Église pendant la période communiste ? Comment est-elle perçue aujourd’hui ?

L’Église semble avoir joué, comme en Pologne, un rôle central pour l’identité nationale menacée par l’occupation tsariste, puis soviétique. Mgr Teofilius Matulionis, béatifié le 25 juin dernier, incarne cet esprit de résistance qui anime tout un peuple. Devenus indépendants en 1991 les Lituaniens ont résolument tourné le dos à leur passé soviétique pour adopter la citoyenneté européenne dès 2004. Au cours de ce long processus d’affranchissement, l’Église n’a jamais cessé d’être présente. Une émission diffusée à 21h45. 

Toutes les vidéos de l’émission Église du Monde