Frère Echourgnac, handicap, KTO, trisomie 21, À Échourgnac, en Dordogne, le prieuré Saint-Jean-Baptiste de la congrégation Notre Dame d´Espérance accueille dans une vie bénédictine familiale des frères malades, fragiles ou handicapés. Entourés de forêt et de pâturages, une dizaine de moines occupent une grande ferme. Qui sont-ils, comment perçoivent-ils leur vocation ? Peut-on lorsque l’on est lourdement handicapé au point de perdre une grande part de son autonomie être appelé à une vie monastique ?

« Qu’on soit petit, faible ou fort, le Seigneur nous aime » 

« Qu’on soit petit, faible ou fort, le Seigneur nous aime »  confesse un moine à la santé fragile qui a fait vœu perpétuel. Frère Hervé atteint de trisomie,  témoigne que c’est pour répondre à « un appel de Dieu » qu’il a quitté son centre équestre pour rejoindre la congrégation. Si concrètement ils ne peuvent se passer d’une aide extérieure dans leurs tâches quotidiennes, leur présence tisse de nouveaux liens. Le trésorier des amis de la congrégation résume cette œuvre « audacieuse » : «  Réunir et faire vivre ensembles des personnes qui sinon vivraient extrêmement isolées ». Un documenaire inédit coproduit par KTO et HUIT PRODUCTION diffusé à 20h40.