Tous les articles

Le Tour de Bernard Thévenet et les tours du père Daniel Federspiel

@LeTour Une émission VIP sur @KTOTV ce samedi à partir de 20h40 La 103e édition du Tour de France débute ce 2 juillet jusqu’au 24 juillet 2016. A sa manière, KTO s’inscrit dans cette actualité cycliste puisqu’elle reçoit Bernard Thévenet dans l’émission VIP diffusée ce soir à 20h40. Le vainqueur du Tour de France 1975, le « Tombeur du Cannibale » Eddy Merckx, fait étape sur le plateau de KTO et raconte comment, plutôt que de reprendre l'exploitation familiale en Saône-et-Loire, il a préféré enfourcher un vélo. Après s'être reconverti comme directeur sportif d'équipes professionnelles, il est devenu également commentateur du Tour durant de nombreuses années, soucieux de transmettre sa passion.

Evreux avec Mgr Christian Nourrichard

Redécouvrir les chemins qui mènent au Mont Saint-Michel, c'est l'invitation de la Pastorale du tourisme du diocèse d'Evreux. L'Eglise catholique dans l'Eure tient ainsi à renouer avec ce pèlerinage ancestral. Sur le plateau de La Vie des Diocèses, Mgr Christian Nourrichard évoque également le travail de l'assemblée synodale. Il confie son engagement personnel envers les personnes les plus fragiles dont les migrants.

JMJ de Cracovie : trois sanctuaires pour pèleriner

KTO est toujours sur le pont lorsque les Journées mondiales de la jeunesse arrivent : la chaîne catholique diffuse de nombreux moments de ces journées avec différents documentaires, reportages, flashes et journaux avant les JMJ puis pendant. A J-25 de cette XXXIe édition qui se vivra en Pologne avec le pape François du 20 au 31 juillet, KTO diffuse à 21h35 ce jeudi soir, un reportage intitulé : « Trois sanctuaires pour pèleriner ». Il débute avec une visite au sanctuaire saint Jean Paul II et son « Centre n’ayez pas peur », tous deux situés dans le quartier sud de Cracovie : c’est là où se trouvent des reliques du pape polonais (aube ensanglantée, crosses, etc…).

En direct de Rome : Messe et imposition du Pallium aux nouveaux archevêques métropolites

Ce mercredi, en la solennité des saints Pierre et Paul, tous les archevêques du monde, nommés dans l’année, sont présents à Rome. Autour et avec le pape François, ils concélèbrent la messe dans la basilique Saint-Pierre et participent au rite de bénédiction des palliums. KTO diffuse cet événement dès 9h30. Le pallium est un ornement sacerdotal tissé de fine laine blanche d’agneau et composé de deux bandes pendantes brodées de six croix de soie noire. Il rappelle que celui qui le porte est un pasteur. Cet objet est aussi un symbole d’unité. En effet, depuis le premier jour de son pontificat, le Saint-Père s’est toujours présenté comme évêque de Rome, faisant de la collégialité entre le Siège de Pierre et les évêques, une des priorités de son pontificat. Le pape, les primats et les archevêques métropolitains portent le pallium sur leurs épaules durant les célébrations liturgiques car cet ornement est le symbole de l’unité de la hiérarchie catholique.

En direct : les 65 ans de sacerdoce de Benoît XVI

La cérémonie solennelle se tient au Vatican en présence du pape émérite Benoît XVI et de son successeur, le pape François. Dès 12h, ce mardi, KTO diffuse cet événement en direct organisé dans la salle Clémentine du Palais apostolique pour marquer l'anniversaire des 65 ans de sacerdoce du pape émérite. Joseph Ratzinger a été ordonné prêtre le 29 juin 1951 en la cathédrale de Freising en Allemagne, en même temps que son frère Georg. A cette occasion, Benoît XVI recevra un livre sur le sacerdoce. Un recueil de ses homélies sur le sacerdoce dédicacé par son successeur François. « Chaque fois que je lis les œuvres de Joseph Ratzinger/Benoît XVI, écrit le Saint-Père, il est de plus en plus clair pour moi qu’il a fait, et fait, de la « théologie à genoux » : à genoux parce que, avant même d’être un grandissime théologien et un maître de la foi, on voit que c’est un homme vraiment croyant, qui prie vraiment ; on voit que c’est un homme qui personnifie la sainteté, un homme de paix, un homme de Dieu ».

Fin du concile orthodoxe en Crète sous le signe de l’œcuménisme

C’est un succès pour beaucoup : le Concile orthodoxe s’est finalement tenu en Crète du 19 au 26 juin dernier. Le dernier Concile œcuménique reconnu par l’ensemble des quatorze Églises orthodoxes remonte en effet à l’an 787. Cette fois, ce sont dix des quatorze Eglises orthodoxes autocéphales qui se sont réunies en Crète pour valider une série de documents dont les thématiques allaient de la doctrine sociale à la liberté religieuse, en passant par les relations avec les autres confessions chrétiennes. Une semaine durant laquelle les débats furent parfois vifs entre les Eglises - toutes les questions débattues devaient réunir l’unanimité, ce qui fut le cas !- avec « des moments de gloire et de passion, comme dans l’Evangile de saint Marc », commente le métropolite Emmanuel, Président du comité de rédaction du message pour le Concile panorthodoxe. Grâce à ses deux envoyés spéciaux, KTO s’en est fait l’écho toute la semaine sur son antenne.

Pape en Arménie : Divine liturgie et prière au Monastère de Khor Virap

"Je suis venu de Rome en pèlerin pour vous rencontrer et pour vous exprimer un sentiment qui jaillit des profondeurs du coeur : c’est l’affection de votre frère, c’est l’accolade fraternelle de l’Église catholique entière, qui vous aime et qui vous est proche." C'est en ces mots que le pape François s'adressait aux Arméniens ce samedi soir, lors de la rencontre œcuménique et de la prière pour la Paix, Place de la République de Yerevan. A cette occasion, le catholicos des Arméniens et le pape François ont prié pour la paix. Ce dimanche, le Catholicos Karekine II présidera la Divine liturgie en la cathédrale d'Etchmiadzin, à laquelle le Pape sera présent. L’après-midi, ils se rendront à Khor Virap, à quelques mètres de la frontière turque.

Pape en Arménie : hommage aux martyrs et œcuménisme

Décalage horaire oblige (+2 heures par rapport à Paris), KTO diffuse dès 6h45 le premier direct d’Arménie où le pape François poursuit son voyage pontifical. La journée commence donc avec cette étape attendue au Mémorial de Tsitsernakaberd, le fameux site dédié aux victimes du génocide arménien du début du XXe siècle. L’Arménie est située aux frontières de l’Europe dans un pays chrétien où catholiques et protestants sont minoritaires. En effet, si près de 5 millions d’habitants appartiennent majoritairement à l’Eglise apostolique arménienne - orthodoxe et autocéphale- on ne compte pas plus de 300 000 catholiques dans le pays (600 000 au total si on additionne la diaspora).

Arrivée du pape François en Arménie

Le vendredi 24 juin au matin, le pape François sera dans l’avion pour gagner l’Arménie où il effectuera un voyage pontifical de trois jours, jusqu’au 26 juin 2016. Dans un message vidéo transmis au peuple arménien il y a deux jours, le pape s’est présenté comme « messager de paix » pour cette nation meurtrie. Il a aussi exprimé son « admiration » pour la capacité des Arméniens « à toujours (se) relever », et de la « douleur » pour « les tragédies » que leurs pères ont « vécu dans leur chair ». Lors de ce périple, il rendra un hommage particulier aux nombreux martyrs chrétiens du pays, « L’identité chrétienne » sera l’un des fils conducteurs du voyage : le pape se rend en effet auprès de la première nation qui s’est convertie officiellement au christianisme, entre 301 et 313.

Apprendre à prier

Ce soir, KTO vous invite à partir à Viviers où, durant les vacances de printemps, l'EPJ (Ecole de Prière pour Jeunes) proposait aux jeunes de 7 à 15 ans de vivre un temps pour Dieu à partir du thème « Avec Charles de Foucauld : aventuriers de la Paix ». L’occasion de voir ces jeunes vivre une expérience spirituelle, à la fois personnelle et d'Eglise, grâce aux jeux, veillées, chants, ateliers, temps de désert et démarche jubilaire en passant sous la porte sainte de la cathédrale.