Europe

Suisse : entre sécularisation et tradition

Bien qu’à l’abri des sommets couverts de neiges éternelles, la Suisse n’a pas échappé à la sécularisation qui touche les populations européennes. Sur le plateau d’Eglises du monde, l’helvète Patrice Favre confirme cette tendance. Il s’appuie sur un tout récent rapport de l’Office fédéral statistique qui indique la proportion de catholiques romains (38 %), de réformés (26 %), d’évangéliques (1,7%) et d'autres communautés chrétiennes (5,7 %). Rédacteur en chef de l’hebdomadaire Suisse l’Echo Magazine, il constate que cette baisse (en 1960, 98 % des Suisses se déclaraient réformés ou catholiques romains) est plus mesurée chez les catholiques grâce à l’immigration. Outre cette situation religieuse dans la Confédération, le magazine présenté par Stéphanie Dupasquier aborde aussi l’actualité, avec le référendum du week-end dernier et ses conséquences sur la pratique du diagnostic pré-implantatoire (DPI), ou encore l’accueil des demandeurs d’asile.

A la veille du centenaire de Fatima

2017 marquera le centenaire des #apparitions de la #Vierge à trois petits bergers à #Fátima, au Portugal, un lieu devenu l'un des principaux sanctuaires catholiques en Europe. Le 13 octobre 2013, le Saint-Père a prononcé un “acte de confiance“ à la mère du Christ face à sa statue transportée spécialement de Fatima à Rome, pour fêter l'anniversaire de l'apparition de 1917. Cette fois, le pape devrait se rendre lui-même au Portugal. Si cette contrée demeure l'un des pays européens les plus catholiques (environ 84 % de la population), l'Église a perdu petit à petit de son influence. La société portugaise a connu à son tour des mutations sociétales d’envergure (légalisation du divorce pour tous, autorisation du mariage homosexuel, assouplissement de la législation de l'avortement). La crise financière de 2008 est ensuite devenue économique et a plongé alors les Portugais dans une grave crise.

L’Eglise en Allemagne et les migrants

L’arrivée de la nouvelle année en Allemagne, et notamment à Cologne, a été marquée par des violences faites aux femmes, violences attribuées aux migrants. La situation des réfugiés est complexe dans une Allemagne qui se veut généreuse et qui a accueilli l’an dernier 1,1 million de réfugiés. Si l'opinion publique allemande est de plus en plus divisée sur ce sujet sensible avec, on l'a vu, des manifestations et des épisodes de violences qui ont visé des camps, de nombreux catholiques et protestants se sont mobilisés à travers les paroisses et auprès de familles de migrants avec des cours d'allemand, de l’aide au logement, des aides alimentaires...

L'Irlande dans Eglises du Monde

Après Philadelphie, c'est l'Irlande qui accueillera en 2018 la prochaine Rencontre mondiale des familles. Plusieurs raisons expliquent ce choix du pape François : la perte de vitesse de l'Eglise dans ce pays à forte tradition catholique mais secouée par des scandales de pédophilie, et une forte sécularisation. En témoigne la légalisation du mariage homosexuel par référendum en mai dernier.