Pictura

Chaque samedi à 20h35, KTO propose de découvrir un tableau d’art religieux. Michel-Ange, Raphaël, Bellini…chacun a exprimé sa foi et révélé celle de son époque à travers ses œuvres. Alors, plongez grâce à Régis Burnet au cœur de ces grandes scènes bibliques, pour observer au plus près leurs détails et la théologie qu’elles mettent en couleur.

Émission coproduite avec Le monde de la Bible.

Pictura

Le Trône de Grâce de Colijn de Coter / Pictura

Ce qui fait que ce tableau arrête parfois les visiteurs blasés du Louvre, c´est le bouleversant regard de douleur du Père, qui fixe le spectateur droit dans les yeux. Ce Trône de Grâce, ce corps pâle du Christ soutenu par un Dieu pareil à l´Ancien des jours, apporte une réponse nouvelle à la question du salut : c´est la souffrance du Père consentant à perdre son Fils, jointe à la souffrance du Fils consentant à perdre sa vie, qui met fin à la souffrance du péché, dont le salaire est la mort.

Diffusé le 25/05/2019 / Durée : 5 minutes Nous écrire
Les prochains "Pictura" sur KTO
  • 26/05/2019 03:46 : Le Trône de Grâce de Colijn de Coter
  • 27/05/2019 10:05 : Le Trône de Grâce de Colijn de Coter
  • 28/05/2019 14:08 : Le Trône de Grâce de Colijn de Coter
Les vidéos de l'émission
  • Samedi 18 mai 2019

    Triptyque de la Résurrection de Hans Memling

    Triptyque de la Résurrection de Hans Memling
    Malgré l´espace limité de ce panneau destiné à la dévotion privée, Memling, le grand peintre brugeois du XVe siècle, réussit à élaborer un magnifique support à la méditation. Le regard est frappé par la multiplication des détails issus de la narration évangélique. Le Christ, majestueux, sort de la tombe et domine la scène de toute sa hauteur ; il a dans son regard la douceur qui pardonne et rend caduque toute violence.
  • Samedi 11 mai 2019

    La Mort de la Vierge de Caravage

    La Mort de la Vierge de Caravage
    Cette Mort de la Vierge est certainement l´un des plus grands scandales de l´histoire de l´art. Car, ici, la mort paraît triompher. Marie, représentée comme une pauvresse, est figée dans les suprêmes tourments de l´agonie, le corps gonflé. Mais, occupant plus d´un tiers de la composition, voici le magnifique rideau qui est la signature de Caravage ; il va se passer quelque chose : tout ne s´est pas figé dans le trépas. Voici l´espérance.
  • Samedi 4 mai 2019

    Le Christ bénissant de Giovanni Bellini

    Le Christ bénissant de Giovanni Bellini
    Jamais on n´avait montré le Ressuscité aussi brisé et fatigué : il est habituellement triomphant, rayonnant, bouillonnant de vie. Les mains sont émaciées, les os roulent sous la peau, le visage est pâle, les traits sont creusés, et surtout d´effroyables cernes ourlent les yeux. La bouche s´entrouvre, comme si la respiration était douloureuse. Et ce regard, qui n´est pas tourné vers le spectateur et ne lui offre pas la bénédiction... La technique nouvelle de la peinture à l´huile sert ici une théologie de la compassion.
  • Samedi 27 avril 2019

    Le repas à Emmaus du Caravage

    Le repas à Emmaus du Caravage
    Repas à Emmaüs. Deux chrétiens qui ont conversé avec un inconnu découvrent qu´il est le Christ, au moment où il leur partage le pain. Par les gestes représentés et par la lumière, Le Caravage nous attire et nous repousse ; par les détails représentés, tapis vaisselle et victuailles, le génie du peintre s´avère moins réaliste que symbolique... Et pourquoi ce Christ ne ressemble-t-il pas au Christ ? Pourquoi est-il si jeune et n´a-t-il pas de barbe ?
  • Samedi 13 avril 2019

    La Flagellation du Christ de Pierro della Francesca

    La Flagellation du Christ de Pierro della Francesca
    Piero della Francesca maîtrise absolument la perspective, alors qu´elle vient à peine d´être inventée. Dallages et plafonds unissent et séparent deux scènes. Au premier plan, trois personnages du XVe siècle semblent indifférents à la flagellation du Christ, qui se joue en arrière-plan ; qui sont-ils ? Et pourquoi Pilate porte-t-il cet étrange couvre-chef ? Et si la leçon d´art était leçon spirituelle ?
  • Samedi 6 avril 2019

    La Résurrection de Lazare de Duccio di Buoninsegna

    La Résurrection de Lazare de Duccio di Buoninsegna
    Pourquoi Jésus attend-il que Lazare soit mort pour le ressusciter et pourquoi ne le guérit-il pas de son vivant ? L´explication qu´il donne fournit une clef : « Lazare est mort, et je suis heureux pour vous de n´avoir pas été là, afin que vous croyiez ». Le coeur de l´épisode n´est donc pas tant le retour à la vie de Lazare que l´acte de foi que cet acte de toute-puissance du Sauveur sur la mort provoque. Duccio, un peintre du XIVe siècle saisit admirablement bien le sens du texte et met toutes les ressources de son inventivité picturale au service de cette intuition.
  • Samedi 30 mars 2019

    Agar dans le désert de Camille Corot

    Agar dans le désert de Camille Corot
    À première vue, cette Agar dans le désert de Camille Corot, un peintre du 19e siècle, n´est qu´une énième imitation du « paysage historique », né au XVIIe siècle. Agar et Ismaël, chassés de chez Abraham par une Sarah jalouse, semblent égarés au milieu d´un grand panorama qui les dépasse. Mais en réalité, cette oeuvre colle beaucoup plus au texte biblique qu´il n´y paraît et représente une petite révolution picturale...
  • Samedi 23 mars 2019

    L'Annonciation de Léonard de Vinci

    L'Annonciation de Léonard de Vinci
    Comment dire le Mystère de l´Annonciation ? Comment dire en peinture l´irruption du divin dans le quotidien des hommes ? Léonard de Vinci, dans cette oeuvre de jeunesse, jongle avec les règles de la perspective, souligne un ventre avec un rabat doré, interpose un étrange lutrin, mi-berceau mi-sarcophage, superpose de légères couches de couleur...
  • Samedi 16 mars 2019

    La Transfiguration de Raphaël

    La Transfiguration de Raphaël
    Tout est une question de regard. La femme du premier plan est-elle le sujet principal de l´oeuvre ? Éclairée par la lumière divine, elle se tient dans la « posture serpentine », en demi-tour. Le retournement qu´elle effectue dans son corps se joint à l´apostrophe qu´elle adresse aux apôtres : elle les invite à se convertir. Mais en même temps, son mouvement interroge le spectateur : que doit-il observer ? La spectaculaire scène de la Transfiguration ou le disgracieux épileptique dans lequel il peut se reconnaître ?
  • Samedi 9 mars 2019

    Moïse sauvé des eaux de Nicolas de Largillierre

    Moïse sauvé des eaux de Nicolas de Largillierre
    Beaucoup de puristes de l´art religieux tiennent en piètre estime les compositions du XVIIIe siècle : trop anecdotiques, pas assez mystiques. Certes, dans ce Moïse sauvé des eaux, Nicolas de Largillierre ne prétend pas faire de la peinture d´église et se plie au goût du temps, mais son oeuvre n´est pas réductible à de la simple futilité de cour. Voici une oeuvre savante, comme une énigme qu´il s´agirait de résoudre, une invitation à réfléchir sur les invariants des mythes et religions, sur les interprétations possibles des scènes bibliques.