Les Sacrements

Tous les mardi à 21h40
Présenté par Mgr Jean-Marie Le Vert.

Président de l'Alliance des directeurs et des directrices de l’enseignement chrétien, Mgr Jean-Marie Le Vert délivre un enseignement sur les Sacrements en plusieurs épisodes : une formation courte, chaque semaine, sur les fondamentaux de la foi catholique.

Les Sacrements

Le pouvoir de guérison transmis à l´Église, et ses effets / Les Sacrements

Jésus dit à ses Apôtres : « Allez dans le monde entier. Proclamez l´Évangile à toute la création... Voici les signes qui accompagneront ceux qui deviendront croyants : en mon nom, [...] ils imposeront les mains aux malades, et les malades s´en trouveront bien ». Et les Actes des Apôtres nous montrent la réalité de ces signes promis par Jésus. Le premier effet de ce sacrement est de donner une grâce de réconfort, de paix et de courage pour vaincre les difficultés propres à l´état de maladie grave ou à la fragilité de la vieillesse. Le deuxième est d´unir plus intimement celui qui le reçoit à la Passion du Christ.

Diffusé le 19/06/2018 / Durée : 7 minutes Nous écrire
Les prochains "Les Sacrements" sur KTO
  • 21/06/2018 19:09 : Le pouvoir de guérison transmis à l´Église, et ses effets
  • 22/06/2018 16:55 : Le pouvoir de guérison transmis à l´Église, et ses effets
  • 23/06/2018 05:20 : Le pouvoir de guérison transmis à l´Église, et ses effets
Les vidéos de l'émission
  • Mardi 12 juin 2018

    Le sens de la maladie pour les Chrétiens

    Le sens de la maladie pour les Chrétiens
    Le Sacrement des malades est le deuxième sacrement concernant la guérison, le premier étant celui de la Réconciliation, qui concerne la guérison spirituelle. L´Onction des malades nous permet de toucher du doigt la compassion de Dieu pour l´homme, et celle de l´Eglise pour ceux qui sont touchés par la maladie. Avec Jésus, tout miracle de guérison physique n´est que le signe extérieur de la guérison spirituelle intérieure, signe de la venue du Royaume de Dieu ; et annonce la guérison la plus radicale : la victoire sur le péché et la mort par sa Pâque.
  • Mardi 5 juin 2018

    L'Aveu des fautes et le secret de la confession

    L'Aveu des fautes et le secret de la confession
    La confession passe par un prêtre. Comment sortir de la honte que nous pourrions ressentir devant lui en avouant nos péchés ? Ne risque-t-il pas de nous juger ? Pour y échapper, un bon moyen ne serait-il pas alors l´absolution collective ? Et le secret de la confession est-il vraiment absolu ? Mgr Jean-Marie Le Vert termine ici sa réflexion autour du sacrement de la Réconciliation en révélant notamment que tout confesseur, en recevant nos aveux, devine l´action de Dieu en nous...
  • Mardi 29 mai 2018

    Quand et auprès de qui se confesser ?

    Quand et auprès de qui se confesser ?
    La confession, strictement, ne concerne que les péchés mortels. Mais il est bon de savoir confesser nos fautes moins graves, pour recevoir la grâce qui est liée à leur aveu : un conjoint ne peut se contenter de demander pardon à l´autre une fois par an seulement ; normalement, il le fait à chaque fois qu´il l´a blessé...Pourquoi se confesse-t-on confesser à un homme, et pas directement à Dieu ? En fait, dans la vie chrétienne, nous faisons bien les deux. Se confesser à un prêtre fait partie du mystère de l´Incarnation. Celui qui nous pardonne, c´est bien le Christ ; mais il le fait à travers un prêtre qui représente Jésus et à qui il prête son humanité. Et nous avons besoin d´entendre, dans notre langage humain, que nous sommes pardonnés. Le prêtre représente aussi ceux que nous avons offensés, et par son intermédiaire, c´est à eux que nous demandons aussi pardon.
  • Mardi 22 mai 2018

    Comment se confesser ?

    Comment se confesser ?
    Comme tous les sacrements, la pénitence est une action liturgique. Ordinairement, elle se déroule ainsi : salutation et bénédiction du prêtre, lecture de la Parole de Dieu pour éclairer la conscience et susciter la contrition ; confession des péchés ; encouragement du prêtre ; absolution ; envoi avec la bénédiction du prêtre. La confession est faite pour nous faire progresser dans le bien et dans l´amour ; elle suppose pour cela un aveu humble, sincère, complet, un souci de réparer ce qui peut l´être.
  • Mardi 15 mai 2018

    Le Péché et les effets de la confession

    Le Péché et les effets de la confession
    Pour commettre un péché, il faut deux conditions principales : il faut savoir ou penser que l´acte que je commets est un mal ; et il faut que je le fasse librement. Pour qu´il y ait péché grave, il faut que le contenu du péché soit grave. Certains actes sont toujours intrinsèquement graves, comme tuer quelqu´un par exemple. D'autres ne le sont que suivant les circonstances. Face au péché, la confession est une manière de nous remettre dans l´amour de Dieu, des autres et de nous-mêmes. C'est une véritable libération, une véritable « résurrection spirituelle », nous réconciliant avec Dieu et nous remettant en alliance avec lui. La confession est une rencontre personnelle avec le Christ, comme quand, dans l'Évangile, un pécheur le rencontrait et découvrait sa bonté et sa miséricorde.
  • Mardi 8 mai 2018

    L´institution de la Réconciliation par le Christ

    L´institution de la Réconciliation par le Christ
    Parce que Jésus est le Fils de Dieu, il dit de lui-même : « Le Fils de l´homme a le pouvoir de remettre les péchés sur la terre » et il exerce ce pouvoir divin régulièrement dans l´Evangile : « Tes péchés sont pardonnés ! ». Dans son amour pour les êtres humains de tous les temps, il donne ce pouvoir aux hommes pour qu´ils l´exercent en son nom. ``Recevez l´Esprit Saint. A qui vous remettrez ses péchés, ils seront remis ; à qui vous maintiendrez ses péchés, ils seront maintenus´´. Pour demander pardon et donc aller se confesser, il faut être au moins persuadé qu'il y a avec le Seigneur une relation réelle possible ! Mais s'il y a une relation, il peut aussi y avoir des accrocs dans cette relation, et la demande de pardon est nécessaire.
  • Mardi 1 mai 2018

    La découverte du visage du Père

    La découverte du visage du Père
    Le péché peut devenir chemin de rencontre avec le Père, chemin de dévoilement nouveau du vrai « visage du Père » ; ce n´est que lorsque nous nous sommes vraiment tournés vers lui que notre coeur retrouve la paix. Le péché est une catastrophe dans nos vies, puisqu´il nous sépare de Dieu. Mais il y a plus grave encore : c´est le « péché du péché » ; c´est de ne pas oser revenir vers Dieu à cause de notre faute. Le sacrifice et la mort de Jésus nous permettent d´approcher de Dieu en lui disant : « Père, j'ai péché contre Toi », mais je sais que Tu es mon Père, que Tu le restes et que je reste ton enfant. Le Père, en aucun cas, ne nous rejette. Se reconnaître pécheur et confesser son péché est la condition indispensable pour vraiment découvrir Dieu, et donc entrer dans son Royaume.
  • Mardi 24 avril 2018

    La chance du pécheur

    La chance du pécheur
    Nous pensons toujours que pour connaître Dieu, il faudrait être impeccable. Mais cela n´est pas vrai. Le chrétien n´est pas quelqu´un qui ne pèche pas, mais quelqu´un qui se sait pardonné. La contrition chrétienne nous fait reconnaître notre péché ; elle met la faute devant les yeux de notre coeur, mais la pose aussitôt devant les yeux de Dieu. Le sacrement de la confession nous apporte un pardon total, même des fautes oubliées. Et il faut croire à ce pardon. Le grand piège de Satan, c´est le désespoir ou le découragement, où il veut nous faire croire que nos fautes sont trop grandes pour être pardonnées, que nous ne sommes plus dignes d´amour.
  • Mardi 17 avril 2018

    La Miséricorde de Dieu face à notre péché

    La Miséricorde de Dieu face à notre péché
    S´interroger sur la Réconciliation et sur sa nécessité dans notre existence est loin d´être une démarche accessoire, car le pardon est un des éléments essentiels de l´amour. Et toute notre vie chrétienne est fondée sur l´amour. Dieu est le Miséricordieux ; Jésus est la Miséricorde incarnée. Notre péché est un des lieux majeurs où découvrir ce visage miséricordieux - pour peu que nous acceptions de convertir notre coeur, que nous acceptions d´être sauvés. Quand on ne voit plus le péché, quand on a peur d´identifier et de nommer le péché, c´est parce qu´on oublie que tous, nous sommes sous la main miséricordieuse d´un Père, dont le souci permanent est d´accorder son pardon et de réconcilier les hommes avec lui.
  • Mardi 10 avril 2018

    La liturgie et les rites de l´Eucharistie

    La liturgie et les rites de l´Eucharistie
    La messe ne peut être célébrée qu´avec du pain et du vin, puisque c´est avec eux que le Christ a institué l´Eucharistie. Les signes du pain et du vin signifient aussi la bonté de la création. Dès le commencement, l´Église a été fidèle à l´ordre du Seigneur de célébrer l´Eucharistie en mémoire de lui, et a célébré le dimanche, parce qui est le jour de la résurrection de Jésus. Le déroulement de la messe, évoqué par saint Justin le Martyr, vers 155, est resté le même jusqu´à nos jours. On en trouve la logique dès Emmaüs : chemin faisant, il leur explique les Écritures, puis se met à table avec eux, prend le pain, dit la bénédiction, le rompt et le leur donne.