Documentaire

Environ 45 films documentaires de 52 minutes sont coproduits chaque année par KTO, qui en diffuse au total 150. Une partie d'entre eux est disponible sur Internet. La chaîne privilégie des documents mettant en valeur une vision chrétienne de l'homme, une lecture des questions de société au regard de la doctrine sociale de l'Église, une (re)découverte du patrimoine culturel chrétien. Les documentaires sont aussi l'occasion de découvrir des grandes figures du christianisme, à travers des portraits ou des récits, et de partir à la rencontre des communautés chrétiennes à travers le monde. Ces films sont régulièrement remarqués dans la presse et sélectionnés dans les festivals.

Documentaire

De l'âme au corps / Documentaire

Avec plus de 1400 lits, 485 000 journées d'hospitalisation par an, et environ 10 000 collaborateurs, le Centre hospitalier de Lausanne (C.H.U.V.) est l'un des plus grands établissements de santé de Suisse. Tous les services depuis l post-natalité jusqu'aux soins palliatifs y sont présents, mais chose rare et unique, il est également intégré en son sein, au même titre que les autres services, une équipe d'aumoniers catholiques et protestants, présente 7 jours sur 7 et 24h sur 24h. Par cette décision, l'établissement reconnait de manière claire l'importance de la spiritualité dans la prise en charge de patients. Mais comment s'est faite cette intégration de l'aumônerie aux équipes de soins ? Comment se déroule cet accompagnement au quotidien ? Et comment cela a modifié le rôle et la place des aumoniers ? UNE COPRODUCTION KTO/GRAND ANGLE PRODUCTION 2018 - Réalisé par Guillaume Terver

Diffusé le 08/02/2019 / Durée : 52 minutes Nous écrire
Les prochains "Documentaire" sur KTO
  • 22/02/2019 07:45 : Un ashram cistercien
  • 22/02/2019 23:02 : Un ashram cistercien
  • 23/02/2019 14:08 : Diacres, deux mains pour servir
Les vidéos de l'émission
  • Lundi 4 février 2019

    Le Sanctuaire retrouvé

    Le Sanctuaire retrouvé
    On le voit, la persécution des chrétiens ne date pas d'hier... Aujourd'hui le monde entier est témoin de l'état dans lequel se trouve aujourd'hui l'Eglise en Orient : PÉRSÉCUTÉE ! Accueillis et éparpillés un peu partout en France, après avoir tout perdu, que deviennent-ils à présent ? En 1635 la Vierge Marie apparait à Bargemon, petit village médiéval du Var. Avec message claire et propre au lieu : La conversion en rendant l´honneur du a Dieu.Cette même année est offerte à la paroisse la statue miraculeuse de Notre Dame de Montaigu. Dès lors les miracles et les grâces octroyés deviennent incommensurables. On parle d´action prodigieuse de Sainte Vierge comme il n´en a jamais eu ailleurs! Les archives relatent de stupéfiants témoignages. On parle de guérisons "spectaculaires" en tout genre et même de résurrections ! C'était à l'époque « LE » Sanctuaire Marial des pèlerins de tout horizons. Avant même Laghet (1652), Le Laus (1664), Rue du Bac (1830), La Salette (1846), Lourdes (1858), Pontmain (1871), L'Île Bouchard (1947) pour ne citer qu'eux. Cette période de grâce s'achèvera à la Révolution. La statuette miraculeuse demeurera alors cachée durant près de 2 siècles. En 2012 le nouveau curé, le Père Philippe-Marie Métais Fontenel, à peine installé, trouvera quelque temps plus tard, la statuette dans le presbytère. Plus tard encore, une paroissienne lui donne aussi à lire le livre du Frère Raphaël (1641) qui raconte les merveilles de la Sainte Vierge qu´Elle opèrera entre 1635 et 1640. Les archives vont jusqu´à la révolution... Date à laquelle tous s´arrêtera, la statuette disparaitra et le Sanctuaire tombera dans l´oubli...Il ré-intronise aussitôt la Vierge Marie, Notre Dame de Bargemon, au coeur du village et de la vie paroissiale. Les miracles se reproduisent à nouveaux : guérisons, conversions, retour des pèlerins en grand nombre, oeuvres de charité...Très attentif aussi à l'appel du pape François, il ose alors se rendre aux périphéries dans le but d'accueillir nos frères persécutés. Depuis par leur simple présence, leur foi ardente qu'ils n'ont jamais reniée malgré les persécutions de l'islam radical, ils participent pleinement à la vie communautaire de l'église et du village et re-dynamisent ainsi la vie ce sanctuaire OUBLIÉ et éteint depuis 1789. Dans le cadre de ce film consacré à ces Irakiens réfugiés, que « rien n'a su arracher à l'amour du Christ » (Romains 8,35), nous découvrirons comment « DES PAUVRES QUI ACCUEILLENT DES PAUVRES » vivent une vie fraternelle grâce à la Sainte Vierge, qui, une fois remise au centre de tout, agit en douceur et avec tendresse. « Le Sanctuaire » est aussi un film qui montre et démontre comment, si l'on cherche le royaume de Dieu et sa Justice, nous recevons le reste de surcroît (Matt 6,33). Et comment si l´on remet la sainte Vierge au Coeur de sa vie, la conversion s´opère, nos vies se transforme et il devient alors possible de vivre « Le Ciel sur la terre. » Janvier 2019
  • Mercredi 23 janvier 2019

    San Miguelito, Une paroisse vivante de Panama

    San Miguelito, Une paroisse vivante de Panama
    Portrait d´une paroisse vivante de foi et d´espérance. À San Miguelito, une banlieue de Panamá City, la paroisse de Cristo Redentor est célèbre pour sa statue de Jésus les bras ouverts qui domine la ville. Elle est aussi connue pour le formidable travail social et spirituel qu´elle accomplit depuis 50 ans. Aujourd´hui, le père Eusebio Muñoz, empreint d´une vitalité chaleureuse, dirige la paroisse. Grâce à son centre social, les femmes, les jeunes et les enfants en risque social trouvent activités culturelles et réconfort spirituel. Retraites pour les couples, catéchisme des familles, engagement des laïcs, c´est « l´Église en sortie » prôné par le pape François, que pratique quotidiennement le père Eusebio. Coproduction KTO/La Huit Production. Réalisation Lizette Lemoine et Aubin Hellot.
  • Lundi 14 janvier 2019

    Emmanuel Mounier, refaire la renaissance

    Emmanuel Mounier, refaire la renaissance
    Ce film souhaite présenter de façon accessible mais néanmoins exigeante, les grandes lignes de la vie et de l'oeuvre du philosophe catholique Emmanuel Mounier, la genèse de sa revue Esprit, l'esprit d'Esprit. A travers un portrait de l'homme et une introduction à son oeuvre, c'est l'étonnante humanité, fécondité et universalité de sa pensée que ce film documentaire souhaite mettre en lumière. Il se propose d'expliquer en quoi la pensée d'Emmanuel Mounier fait toujours sens, en quoi elle peut être un horizon de penser, d'être, et d'action pour chacun d'entre nous.
  • Mercredi 9 janvier 2019

    La Règle et la communauté, vivre ensemble longtemps

    La Règle et la communauté, vivre ensemble longtemps
    La motivation de jeunes et de moins jeunes moines est très simple : leur objectif est de chercher Dieu, quaerere Deum. Au milieu de la confusion de ces temps où rien ne semble résister, les moines désirent la chose la plus importante : s´appliquer à trouver ce qui a de la valeur et demeure toujours, trouver la Vie elle-même. Afin de s´initier profondément à leur vocation, ils le font ensemble, et pour bien vivre leur mission : longtemps. Derrière le travail, la lectio, la prière, les obédiences, le chant, ils cherchent le définitif. Et par la Parole, ils se rendent attentifs à la réalité essentielle, à Dieu. Mais aussi - et surtout - attentifs les uns aux autres. Ainsi la parole divine travaillée dans les monastères bénédictins ne conduit pas uniquement sur la voie d´une mystique individuelle, mais elle nous introduit dans la communauté de tous ceux qui cheminent dans la foi. Après le temps et le travail, ce troisième numéro interroge les matériaux de la Règle de saint Benoît qui font sa puissance et sa pérennité, encore aujourd´hui. UNE COPRODUCTION KTO/GRAND ANGLE PRODUCTION 2017 - Réalisé par Thibault Férié
  • Lundi 31 décembre 2018

    Vera Baboun, une voix pour la paix

    Vera Baboun, une voix pour la paix
    Palestinienne, chrétienne, Véra Baboun est la première femme maire de Bethléem, cette ville au coeur du message chrétien depuis deux millénaires, et de la reconnaissance de l´autorité palestinienne aujourd´hui. L´histoire personnelle et le quotidien de cette pionnière sont faits de mille et un combats avec pour unique objectif en tête : RAMENER LA PAIX. Maire de 2012 à 2017 d'une ville symbole, Vera a gagné à ce poste une aura internationale. Ce documentaire raconte l´action de terrain qu´elle développe face aux urgences sociales, économiques, écologiques et bien sûr politiques dans une ville victime d´un conflit enlisé derrière un mur de séparation. UNE COPRODUCTION KTO/ BO TRAVAIL! 2018 - Réalisé par Virginie Berda
  • Dimanche 23 décembre 2018

    Les Héros de la vertu

    Les Héros de la vertu
    Comment les jeunes appréhendent aujourd'hui la Sainteté ? C'est la question que se pose ce documentaire en partant à la rencontre de jeunes croyants, de différentes confessions chrétiennes. Ils parlent de leurs aspirations, leurs espérances et leurs idéaux en faisant face au témoignage de trois grandes figures absolument radicales du christianisme qu'on appelle des Saints."UNE COPRODUCTION KTO/PLAN LARGE PRODUCTION 2017 - réalisé par Thibault Lhommet
  • Vendredi 21 décembre 2018

    Une bulle à la foi

    Une bulle à la foi
    Bande-dessinée et religion ne font pas toujours bon ménage. Certains auteurs et croyants arrivent pourtant à mêler harmonieusement les deux. Chaque année en janvier, le Festival de la BD chrétienne d'Angoulême les met en valeur. Le réalisateur de ce documentaire est allé à leur rencontre lors de ce Festival mais aussi dans leur atelier où, loin du monde et du bruit, ils laissent les muses les inspirer et le crayon glisser. Parmi eux, certains réalisent des « BD chrétiennes » et d´autres préfèrent le dessin philosophique et d´autres encore le dessin humoristique. Ils disent ici leurs motivations, leurs inspirations et les limites de leur art et se laisse découvrir par-delà leurs cases colorées. UNE COPRODUCTION KTO/CRESCENDO MEDIA FILMS 2018 - Réalisé par Jérôme Mauduit
  • Jeudi 20 décembre 2018

    Simone Weil, la vie au risque de la vérité

    Simone Weil, la vie au risque de la vérité
    Actuellement, en dépit de décennies de progrès technologique et scientifique, l'avenir suscite davantage de peur que d'espérance. Sur quelle force s'appuyer pour y remédier ? Aurions-nous besoin de relire Simone Weil, dont Camus disait : "c'est le seul grand esprit de notre temps". Ce documentaire retrace la vie étonnante de cette jeune fille bourgeoise d'origine juive, animée d'une soif d'absolu, qui est partie de la philosophie pour aller vers Dieu. Simone Weil ne néglige aucun domaine de la pensée, elle a traité de tout en cherchant la seule vérité. Comme elle le disait elle-même, «il faut écrire des choses éternelles pour être sûr qu'elle soient d'actualité». Et si nous parlions, avec elle, de spiritualité du travail ? UNE COPRODUCTION GRAND ANGLE/KTO 2018 - Réalisé par Catherine Derenne
  • Mercredi 19 décembre 2018

    Marie Noël, entre le monde et Dieu

    Marie Noël, entre le monde et Dieu
    Marie Noël se nommait Marie Rouget. À Auxerre, où elle naquit le 16 février 1883 et où elle résida jusqu'à sa mort, à 84 ans, le 23 décembre 1967, on l'appelle toujours joliment « la fille poussée au son des cloches ». En Bourgogne, le souvenir de la vieille demoiselle est à tout jamais présent. C'est que la vie de Marie Rouget n'est pas commune. Bien longtemps, en effet, beaucoup ignorèrent que celle qui allait devenir Marie Noël, la Marie Noël qu'admirèrent Aragon, Colette, François Mauriac, Montherlant et qui obtint le Grand Prix de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre, était l'auteur prolifique de récits, de chansons, de berceuses, de complaintes, de contes, de poèmes et de psaumes qui la délivraient de l'attente, des ténèbres, du doute et de l'effroi de la mort. Une vie de lutte incessante, au fil des mots, contre le mal auquel seul peut répondre l'amour. Tour à tour émerveillée, joyeuse et soumise, Marie Noël fut une catholique ardente et sincère, toute donnée à Dieu, jusque dans l'épreuve. Rebelle, elle dialogua néanmoins jusqu'à sa mort avec le Seigneur, feignant d'ignorer qu'on peut discuter tant que l'on veut avec Dieu, tôt ou tard, c'est Lui qui a le dernier mot. Ce film magnifique nous conte la vie hors du commun d'une fausse bigote à l'allure de redoutable « grenouille de bénitier », dont Montherlant a pu dire qu'elle était le plus grand poète français. Et l'on pense à André Chénier qui écrivit : « L'art ne fait que des vers. Le coeur seul est poète ». Une inoubliable promenade sur des chemins de poésie au pays de la sérénité, dans les pas d'une grande figure du christianisme qui, s'usant le corps et l'âme, se perdit dans la vie des autres.UNE COPRODUCTION KTO/CAT PRODUCTION 2018 - Réalisé par Armand Isnard
  • Lundi 10 décembre 2018

    Des petites mains invisibles

    Des petites mains invisibles
    Depuis 12 ans, l'Association pour l'Amitié (APA) a pris le parti de faire cohabiter des personnes de la rue de tous horizons et de tous âges et des jeunes volontaires professionnels, dans une ambiance familiale, convaincus qu'à côté des aides matérielles, des liens d´amitié approfondis sont indispensables à la reconstruction de personnes fragilisées par la vie. Aujourd'hui, l´association, créée par Etienne Villemain et Martin Choutet - jeunes catholiques proches de Jean Vanier (le fondateur de l'Arche) - accueille 200 personnes dans des appartements au coeur de Paris. Hommes d'un côté, femmes de l'autre. Comme ici rue de Vaugirard dans un ancien monastère, où résident une vingtaine de co-locataires et un ancien prêtre ouvrier, le Père Géry. On suivra notamment Gilbert qui s´engage sans compter auprès de sa nouvelle famille et dont il est le cuisinier. À ses côtés, Gilles et Sébastien, nouveaux arrivants à l'APA font leurs premières armes pour se mettre au service de ceux qui leur ont tendu la main. Une patiente reconstruction pour les uns et la découverte du meilleur de soi pour les autres, tous jeunes volontaires et qui décident d´éprouver leur foi. Car rien n'est jamais gagné dans cette vie de famille qui s'invente au jour le jour avec peu de moyens et beaucoup de petites attentions garantes d´une vie communautaire nécessaire. Portraits croisés de ces petites mains invisibles aux parcours lointains, devenues les meilleurs ambassadeurs de ces associations religieuses aux principes fondamentalement humanistes. Leur engagement nous conduit à nous interroger sur la question du don de soi et de son incarnation au quotidien. L'APA est un petit miracle d'humanité. Le film "Des Petites Mains invisibles" en est le témoignage réconfortant. Il est la démonstration qu'une réconciliation entre possédants et déshérités est possible et que les "sauveurs" ne sont pas nécessairement ceux qu'on croit. UNE COPRODUCTION LARDUX FILMS/KTO 2018 - Réalisé par Serine Lortat Jacob